Histoire des services secrets (LIVRE) – 08/97 – Origines – Du haut de cette pyramide…

Progressivement et à intervalle régulier, je rendrai mon livre, intitulé Histoire des services secrets : le théâtre d’ombres du réel, disponible via téléchargement gratuit sur le présent site.

Aujourd’hui, vous pouvez télécharger le chapitre Origines – Du haut de cette pyramide… en cliquant sur le lien.

Pour lire l’ouvrage dans son intégralité, commandez (en ligne) le tome I et le tome II en format papier ou numérique.

Prix papier : 17 euros ; Prix en .PDF : 6 euros.

En voici les premières lignes :

« Comme je vous le confiais, traiter de l’histoire de Sumer dans le détail n’est pas sans risque, eu égard aux liens douteux existant entre les services de renseignement et les archéologues qui fouillèrent les sites de cette civilisation antique, ce qui, pour moi, jette un sérieux discrédit sur leurs « découvertes » et doit inciter à la prudence tout chercheur indépendant. Néanmoins, il y a un récit légendaire dont je désire m’entretenir avec vous. Il s’agit du mythe dit de Enki et Ninmah, du nom de deux divinités du panthéon sumérien. D’après ce texte, au commencement, la Terre fut peuplée par les dieux qui, pullulant, étaient obligés de produire eux-mêmes leur nourriture. Ou, plus exactement, une catégorie subalterne de divinités, les Igigi, cultivaient le sol au profit d’une caste supérieure de dieux, les Anunnaki,

Pareille situation, indigne de leur statut, les irritait au plus haut point et, un jour, ils décidèrent d’y remédier. Excédés, les Igigi brûlèrent leurs outils, se révoltèrent et réclamèrent d’être traités en égaux par les Anunnaki, les uns et les autres convenant finalement de trouver une nouvelle race pour les remplacer.

Enki fut chargé de cette mission qui aboutit à la création d’une espèce hybride tenant à la fois de ses créateurs divins et des animaux de notre planète. Ainsi naquit la race des hommes, obligés de travailler la terre dans le but de pourvoir aux besoins des dieux dont ils étaient, de facto, les esclaves […] »

Liste complète des chapitres disponibles :

Consultable en cliquant sur Livres ; agréable lecture à vous !

Illustration : Pyramide de Khéphren, sur le plateau de Gizeh, dont la hauteur initiale valait 143,5 m, coiffée d’un revêtement fait de calcaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s